FEMME

Capture d’écran, le 2020-01-23 à 14.31.10

Aujourd’hui, l’auteure du blog est l’une des partenaires de Recherche EPE, Vanessa Boulais. Une spécialiste en Coaching : Fitness et Foodie

Nous avons décidé de présenter son article dû à sa pertinence et parce que cela peut rejoindre beaucoup d’entrepreneure qui sont des femmes.

Le billet n’est pas en entier, vous pouvez le lire en totalité en cliquant ici

De Vanessa Boulais:

« Ahhh il y a de ces sujets qui nous brûles les lèvres…pour ne pas dire les culottes mais qui prennent un temps à éclore.

Bien que je ne mange habituellement pas mes mots… il n’est pas toujours easy de trouver le bon ton et surtout une voie vers les bons mots en dérangeant un brin sans blesser pour autant.

Yep ! Il y a siii longtemps que j’ai envie d’écrire sur la maternité, sur le rôle de mom, de la femme, ces responsabilités et dernièrement certaines femmes qui m’inspirent m’ont donné envie et surtout la voie que je cherchais pour écrire mes propres lignes.

This is it…it’s time!

On m’appelle plus souvent qu’autrement Vaness et je suis mom.

Mom de deux beaux garçons aussi intelligents qu’allumés. Noah 9 ans et Gabriel qui aura 4 ans dans à peine quelques semaines.

God que le temps flies. I know c’est quétaine sur un temps mais siii vrai et believe me quand on devient mère le concept du temps prend un tout autre sens.

J’ai toujours été une maman super présente. Noah a commencé la garderie a 3 ans et on a fait toutes les activités possibles ensemble, on est allés partout, quand on voulait. Je n’ai sauté aucune étape de la bible des purées, j’ai été présente à toutes les dents percées, comme à toutes celles qui sont tombées.

Mais il est venu un temps ou une partie de moi avait besoin de plus de jus, d’être nourrie, reconnue, j’avais soif de connaissance et disons-le j’avais envie d’évoluer et de faire ma place et surtout la différence dans la vie des autres.

Est-ce que j’aime être maman ? SURE !

Est-ce que ça m’enlève de la crédibilité ? NON !

Être mère est un des plus beaux rôles que j’ai à jouer, tous les jours.

Moi, Vanessa je respecte les femmes qui décident et aiment être à la maison à temps plein, qui veillent à s’occuper de tout ce qu’il y a à faire autour, même faire les muffins maisons qui laissent planer une odeur réconfortante de banane at home.

Pourquoi, moi qui ai décidé un jour de fonder mon entreprise, de travailler sur un projet qui me nourrit, me fait vibrer…me fait rêver, on me juge ?

Le pire des pires ? Ce sont des femmes, des mères qui me portent ces jugements, ces commentaires et ces regards. Car oui, je les vois et je les sens… puis parfois c’est blessant.

La chair de ma chair qui me juge sur des choix. C’est mes partners de toilettes qui me montre du doigt, me jugent sur des décisions que j’ai prises et que je continue de prendre ».

Vous pouvez lire la suite en cliquant ici